La dune

Publié le par Kinopoivre

Réalisé par Yossi Aviram

Sorti En Israël en septembre 2013

Sorti en France le 13 août 2014

 

DUNE-copie-1.jpg

Reuben Vardi (Nils Arestrup) est un policier en âge de prendre bientôt sa retraite, à laquelle il aspire, car il est fatigué du métier et de ses échecs. Ainsi, sa dernière enquête, qui consiste à retrouver des personnes disparues, l’a conduit à rechercher un écrivain, Moreau (Mathieu Amalric), dont la femme a signalé la disparition, et qu’il retrouve en effet, dans un petit hôtel de province. Mais, l’ayant invité à discuter de son avenir en déjeunant, ce que l’écrivain a semblé accepter, il provoque involontairement son suicide.

Malgré son désir de partir, il doit accepter une dernière mission que son supérieur, Audiberti (Jean-Quentin Châtelain), lui confie : on a retrouvé, évanoui sur une plage de l’Aquitaine, un homme (Lior Ashkenazi), quadragénaire, dont on ne sait rien, pas même le nom, qui ne parle pas, et qu’on a hospitalisé en attendant d’en savoir davantage. Tout ce qu’on sait de lui, c’est qu’il semble aimer jouer aux échecs et qu’il y est d’une force peu commune. Reuben, qui aime aussi jouer aux échecs, accepte la mission, qui lui permettra de revoir la région où il a jadis fait ses études. Il laisse pour quelques jours l’homme avec lequel il vit, Paolo (Guy Marchand). Et l’on apprend peu à peu que Reuben a jadis été marié, mais que sa femme l’a quitté après sa rencontre avec Paolo, et qu’elle est partie pour l’Italie avec leur fils. Pis : lorsque Reuben a voulu revoir celui-ci et lui a écrit, elle lui a renvoyé sa lettre...

Reuben va voir l’homme mystérieux à l’hôpital, et y rencontre la femme qui l’a trouvé sur la plage, Fabienne (Emma de Caunes), enceinte et qui vit seule dans la ferme de ses parents dont elle vient d’hériter : elle vient souvent le voir, car elle est intriguée, et elle cherche aussi un homme de peine pour l’aider à la ferme. Mais l’homme, dont tout ce que Reuben a appris, c’est qu’il a vendu à un réparateur (Emmanuel de Chauvigny) sa bicyclette personnalisée, à laquelle il semblait tenir, refuse de prononcer le moindre mot, mais, par un concours fortuit de circonstances, Reuben parvient à retrouver son nom : Henoch Vardi. Et on apprendra peu à peu qu’il s’agissait de son fils, lequel vivait en Israël, marié, et que sa femme a mis à la porte sans qu’on sache pourquoi. Enoch est donc venu en France pour tenter de revoir son père !

La chose est ainsi faite, Reuben se fait connaître, et les deux hommes échangent enfin quelques mots, avant que Reuben retourne vers Paolo et puisse finalement prendre sa retraite, mission accomplie et son fils retrouvé.

Publié dans L

1 2 > >>